Quelles sont les démarches pour souscrire à une assurance décès ?

L’assurance décès est le meilleur moyen de mettre vos proches à l’abri d’une insécurité financière si par malheur  vous disparaissez. Pourtant avant de souscrire à ce type d’assurance, il est indispensable de bien vous informer sur les différentes clauses en rapport avec la souscription. Voici quelques points importants que vous devez connaître avant d’opter pour un tel contrat de prévoyance  ainsi que les étapes à suivre pour la souscription.

Pourquoi une assurance décès ?

Beaucoup de raisons peuvent vous inciter à souscrire à une assurance décès : protéger vos proches des retombées financières si jamais il vous arrivait malheur, assurer à vos enfants un avenir meilleur en leur permettant de continuer leurs études même après votre disparition, etc. En souscrivant à une assurance décès, vous permettrez à votre famille de continuer à vivre normalement.

Prêt personnel et frais de scolarité des enfants

Vous aurez tout aussi bien raison de vouloir souscrire à une assurance décès si vous avez contracté un prêt important. En effet, si par malheur, vous décédez, c’est votre assurance qui se chargera de payer vos dettes et non pas vos héritiers. Cette assurance vous permettra aussi de continuer à pourvoir aux études de ces derniers en cas de disparition, afin de leur assurer un bel avenir. Autant de bonnes raisons qui poussent aujourd’hui de plus en plus de monde à souscrire à une assurance décès.

Quel est l’âge limite pour une assurance décès ?

Généralement, l’assurance décès est destinée aux personnes majeures ayant moins de 65 ans. Pourtant, il est possible d’y souscrire même au-delà de cet âge et ce jusqu’à  85 ans, mais les cotisations à payer mensuellement seront beaucoup plus élevées. Elle vous donne l’occasion de léguer à vos bénéficiaires une somme d’argent importante suite à votre décès. Il ne faut donc pas la confondre avec l’assurance obsèques qui ne prend en charge que les funérailles.

Qu’en est-il du capital et des cotisations mensuelles ?

Vous décidez vous-même du capital qui sera reversé à vos bénéficiaires si jamais vous décédez prématurément. Mais vous pouvez choisir de le modifier à tout instant. Toutefois, le montant des cotisations dépendra essentiellement de votre situation et ne sera d’ailleurs pas très élevé.

Qui peuvent être les bénéficiaires d’une assurance décès ?

Lorsque vous souscrivez à une assurance décès, vous n’êtes pas obligé de faire savoir à une personne que c’est elle la bénéficiaire, cela vous donne ainsi l’occasion de le changer à tout moment. Mais dans le cas où cette personne a déjà accepté d’être votre bénéficiaire, il ne vous sera plus possible de modifier le contrat. Il est vous est cependant possible de désigner n’importe lequel de vos proches : enfant, conjoint, parent, ami, etc. Dans le cas où vous ne pensez plus changer le nom des bénéficiaires de votre assurance décès, n’hésitez pas à leur faire connaître le nom de la société d’assurance afin qu’ils puissent réclamer leur argent après votre décès.

Faire attention à certaines clauses restrictives

Lorsque vous allez signer votre contrat d’assurance, vérifiez bien les clauses restrictives. En effet, certaines stipulent que si vous êtes victime, par exemple, d’une crise cardiaque, la somme relative à votre assurance décès ne sera pas débloquée car votre contrat ne mentionnait que des causes extérieures, comme ce serait le cas d’un accident de voiture.

Une assurance qui fait des émules

Le montant du capital alloué aux bénéficiaires peut être important, et on peut le modifier à tout moment, même si la cotisation mensuelle payée par le souscripteur demeure assez faible. C’est pour cette raison que de plus en plus de personnes sont intéressées par une assurance décès. Elle leur garantit d’assurer une vie meilleure à leurs proches même si jamais elles décédaient prématurément. C’est pourquoi on fait référence à l’assurance décès comme à une assurance prévoyance.

Comment souscrire à une assurance décès ?

Les entreprises d’assurance sont nombreuses. Pourtant la procédure pour la un questionnaire de santé, une autorisation de prélèvement ainsi que d’autres documents médicaux, qui varient en fonction de votre assureur.souscription reste à peu près la même pour chacune d’entre elles. Vous devrez au préalable remplir un formulaire de demande d’adhésion,  A cela vous devrez joindre votre relevé d’identité bancaire ainsi qu’une photocopie de votre pièce d’identité. Vous allez ensuite déposer le tout à l’adresse de votre société d’assurance ou l’expédier par voie postale.